Lutry trouve trop de plastique dans son compost

25 Avr 2016 | Actualités

Lutry trouve trop de plastique dans son compost

La Municipalité alerte sur des négligences dans le tri des déchets organiques et l’usage de sacs inadaptés.

Les sacs plastiques rendent la méthanisation impossible et entraînent des conséquences écologiques et économiques.

Les sacs plastiques rendent la méthanisation impossible et entraînent des conséquences écologiques et économiques.

Lutry veut mettre de l’ordre dans ses ordures. Confrontée à des problèmes lors du ramassage des déchets organiques, la Municipalité invite la population à être encore plus attentive.

«Globalement, les habitants se comportent bien, mais nous trouvons régulièrement du verre, du papier et surtout des sacs plastique avec les déchets organiques», explique Alfredo Pedretti, chef du Service des travaux, forêts et vignes. Problème: ces sacs plastiques, mélangés aux épluchures et aliments, altèrent leur qualité et rendent le compostage impossible.

«Les conséquences sont à la fois écologiques et économiques»

«Concrètement, dans l’attente de l’usine de la Coulette(ndlr: à Belmont), nous acheminons les déchets organiques jusqu’à l’usine SATOM de Roche dans le but de les transformer en gaz. Si d’autres produits viennent polluer ce volume, la SATOM envoie l’ensemble à l’incinérateur, détaille le chef de service. Les conséquences sont à la fois écologiques et économiques.» En effet, en plus de perdre une masse compostable, le traitement en incinérateur est beaucoup plus coûteux que la transformation en biogaz. Sans compter les frais liés aux trajets inutiles jusqu’à Roche.

«Un gros manque d’information»

«Il y a peut-être quelques cas de tricherie et de personnes peu consciencieuses, mais il y a surtout un gros manque d’information. Les gens confondent les sacs biodégradables et les sacs compostables», prévient Alfredo Pedretti. Or les premiers sont incompatibles avec la méthanisation. Lutry entend donc communiquer sur ce point et offrira des rouleaux de sacs compostables à ses administrés.

Cette campagne d’information a été mise sur pied pour éviter que ce système, qui fonctionne bien, ne soit compromis. Après le lancement de la taxe au sac, la Commune avait décidé de maintenir une récolte porte à porte des déchets encombrants et de doubler la récolte papier. «Le service public a été majoré, et ce serait dommage que cette nouvelle prestation disparaisse. Il s’agit donc d’une petite piqûre de rappel», termine le chef de service.


 

Retrouvez les sacs compostables de BioApply dans le shop online :

[cherry_button text= »Sac Double Usage » url= »http://www.bioapply.com/fr/produits/sac-double-usage/ » style= »primary-light » size= »small » display= »inline » radius= »0″ centered= »yes » fluid= »no » fluid_position= »left » icon= »icon:fa fa-shopping-cart » icon_position= »left » bg_color= »#64ba00″ color= »#ffffff » min_width= »0″ target= »self » hover_animation= »fade » margin= »20,none,none,none »]

[cherry_button text= »GESTION des déchets » url= »http://www.bioapply.com/fr/produits/gestion-des-dechets/ » style= »primary-light » size= »small » display= »inline » radius= »0″ centered= »yes » fluid= »no » fluid_position= »left » icon= »icon:fa fa-shopping-cart » icon_position= »left » bg_color= »#64BA00″ color= »#ffffff » min_width= »0″ target= »self » hover_animation= »fade » margin= »20,none,none,none »]

Source : 24heures

0 commentaires

Soumettre un commentaire