Article 0

La crise du COVID-19, risque de retour vers le packaging plastique ?

7 Avr 2020 | Actualités

La période pré COVID-19 est désormais clairement distincte depuis que ce fléau a frappé le monde dans sa globalité.

Peut-on parler d’un point de rupture à ce stade ? Il est sans doute trop tôt pour l’affirmer. Toutefois, certaines problématiques, certains trends, sont subitement revus et remis en question.

Depuis 2006 et le lancement de BioApply, j’ai pu constater et participer tour à tour au combat toujours plus engagé contre le packaging plastique, puis progressivement à la tendance vers le zéro packaging, le vrac et le réutilisable durable.

Il est vrai que nous avons tous, sans doute, sous-estimé certaines caractéristiques du packaging. La crise du COVID-19 vient nous rappeler ceci de façon brutale.

Le passage des médicaments depuis la pharmacienne jusqu’au client, la sélection et la prise en main des fruits et légumes par le client, le passage en caisse d’un sac réutilisable transitant entre les mains d’un client et du personnel de caisse ? Les manipulations multiples de sachets et de leviers pour les produits en vrac ? Toutes ces questions deviennent subitement centrales, voir vitales.

La réaction immédiate ? En pharmacie, on ne demande plus systématiquement 5ct ou 10ct pour les sacs, qu’ils soient composables ou en plastique. Dans le climat ambiant, la priorité est donnée à la réduction des contacts tactiles humains. Aux rayons fruits et légumes de supermarchés, on va appliquer systématiquement un gel désinfectant sur les mains des clients, et les munir d’un sac en plastique ou composable sur chaque main afin d’éviter toute contamination.

Le vrac n’échappe pas à ce phénomène.

Le lobby plastique n’a pas perdu de temps pour y voir une brèche et un potentiel retour en arrière, à l’âge d’or du packaging plastique.

Dans plusieurs pays, régions, des demandes d’annulation de l’interdiction du sac plastique sont en cours.

https://www.fastcompany.com/90483143/the-plastic-industry-is-using-the-coronavirus-to-fight-plastic-bag-bans

Les enjeux liés au COVID-19 ne peuvent pas être traités au dépens des enjeux environnementaux auxquels nous restons confrontés.

En même temps, la crise du COVID-19 n’est pas un simple passage qui débouchera sur l’avant COVID-19. Des changements de comportement, de société, des mesures d’hygiène demeureront, vraisemblablement.

Pourtant, le choix ne se limite pas entre un zéro packaging et un retour au plastique. Il existe, en effet, des solutions qui assurent à la fois les aspects « hygiène », même barrière que le packaging plastique, tout en étant durables. Les packagings et sacs compostables remplissent cette mission.

Aux rayons fruits et légumes, aux caisses de supermarché, mais aussi dans les pharmacies et auprès des livreurs de produits du terroir, tout comme pour les achats en ligne, le sac compostable double usage est adapté. Il permet de faire ses courses, de recevoir ses livraisons, de sélectionner ses fruits puis, dans un deuxième temps, de trier les déchets organiques.

Le sac compostable est une fois encore le rempart pour éviter un retour au plastique.

BioApply entend également étoffer sa gamme de produits biosourcés, sourcés en Europe et traçables, pour les fonctions d’hygiène. Dès le mois de mai, les gants biodégradables pour le contact alimentaire, le retail seront disponibles. Outre leur fonctionnalité première, ils ont l’avantage d’avoir un impact CO2 meilleur et une transparence sur toute la chaîne.

La crise du COVID-19 fait aussi apparaitre une nouvelle tendance, une forte demande pour les produits de proximité, du terroir, traçables et vérifiés.

Les consommateurs ont plus que jamais besoin de produits sourcés, non plus globalement, mais le plus localement possible. Ils veulent tout savoir sur ces produits, et dans la foulée sur les supports packaging. D’où viennent-ils? Leurs arguments marketing sont-ils sincères ? Leurs certifications, sont-elles valables ?

 

BioApply travaille depuis 10 ans déjà avec la plateforme Product DNA et la traçabilité respect-code.org. Désormais, l’essentiel des solutions, que ce soit pour le retail ou la gestion des déchets, est traçable.

Un exemple : http://www.respect-code.org/225ZWUW

Enfin, depuis le COVID-19, BioApply Services, notre volet product development, nous remarquons une nette augmentation de la demande pour des projets de développement de solutions compostables et biosourcées. Ceci est apparent dans des domaines très variés. Il y a certainement l’impact d’une activité opérationnelle réduite et donc davantage de temps pour les projets stratégiques. Mais peut-être y a-t-il une accélération de la transition vers des modèles durables et vers une société plus en harmonie avec son environnement.

Article rédigé par Frédéric MAUCH

https://www.linkedin.com/pulse/la-crise-ducovid-19-risque-de-retour-vers-le-packaging-frederic-mauch/?trackingId=z1uWg6TICMoQgOdLbJeSmQ%3D%3D

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire