Newsletter Septembre 2014

Newsletter Septembre 2014

Newsletter Septembre 2014

banniere-web-site-FR-1000294

Inside BioApply

 

  • Fruits et légumes : Leurs sacs & étiquettes sont eux aussi biodégradables chez BioApply
  • Sacs BioApply au Festival Burning Man
  • RTS : BioApply dans l’émission “Prise de terre”
  • Blog In-fuseon: “Les sacs plastiques en Suisse: de la taxe à l’interdiction”

 

Around us

France : Vers une interdiction des sacs plastiques et oxo-dégradables en 2016

 

 What’s next ?

Projet d’App BioApply

 

 

 

NEW IN CHEZ BIOAPPLY
Sacs Fruits et légumes + étiquettes compostables

 

128

Pour les producteurs de fruits et légumes, quoi de plus normal que de préserver l’environnement.
BioApply offre aujourd’hui à sa clientèle de maraîchers, de commerçants et de la grande distribution, l’opportunité de franchir une étape supplémentaire dans l’affirmation de leur responsabilité environnementale en leur proposant un sac et une étiquette certifiés OK Compost pour la vente de leurs fruits et légumes.

Burning Man Festival 2014 : BioApply fournit les sacs compostables

Chaque année se tient le gigantesque festival de contre culture “Burning Man” qui rassemble des milliers de “Burners” venus vivre une semaine hors du commun au milieu du desert du Névada.
L’argent y est exclu au profit de l’échange, de la vie en communauté et le conformisme est chassé par l’extravagance et l’expression artistique.

A la fin de la semaine, les festivaliers quittent un désert intact, ne laissant trace des réjouissances passées, nulle part d’autre que dans leur mémoire.

BioApply, en accord avec la philosophie du festival, a fourni cette année des sacs compostables et biodégradables au Robot Heart Camp qui ne pollueront donc pas le désert Black Rock même en cas d’abandon.

#leavingnotrace

Burning man

RTS : Emission “Prise de terre”  sur le danger des sacs oxo

Frederic Mauch, fondateur de BioApply, était invité à apporter son éclairage sur le fléau masqué que représentent les sacs oxo-fragmentables, appelés parfois à tort biodégradable dans l’émission “Prise de terre” diffusée le 2 et le 6 Septembre sur la RTS.

Min: 18 – 40 : http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/cqfd/6074427-cqfd-02-09-2014.html?f=player/popup#

130

En effet, les mentions “plastique” et “biodégradable” sur ces sacs sèment la confusion chez l’utilisateur qui confond les sacs compostables et biodégradables d’origine végétale avec les sacs oxo – fragmentables qui sont eux issus de matières fossiles non biodégradables.

Les sacs oxo contiennent une particule Dw2 qui accélère leur fragmentation dans la nature sous l’effet de la chaleur. Ils finissent donc par disparaitre à l’œil nu mais les analyses révèlent que les particules de plastique toxiques restent bien présentes dans la nature et sont d’autant plus difficiles à extraire qu’elles sont invisibles. Elles polluent alors insidieusement l’environnement (sols, nappes phréatiques, air) et la nourriture des animaux.

 

 

Blog In-fuseon
“Sacs plastiques en Suisse : De la taxe à l’interdiction”

Interview de Frederic Mauch sur l’évolution de la législation concernant les sacs sortie de caisse à usage unique depuis la motion de Buman (2012) et les nouvelles alternatives qui s’offrent à nous.

http://infuseon.wordpress.com/2014/09/01/les-sacs-plastiques-en-suisse-de-la-taxe-a-linterdiction/

kimberley-irvins-photo

AROUND US

France : Vers une interdiction des sacs plastiques et oxo-fragmentables

Malgré une baisse de la distribution des sacs plastiques à usage unique en France, 5 milliards sont encore distribués en caisse chaque année auxquels s’ajoutent 12 milliards de sacs pour fruits et légumes.

sac plastqiue

Dans la lignée de l’initiative de la Commission Européenne de réduire progressivement l’usage des sacs plastiques jusqu’en 2019, la France a adopté un amendement qui prévoit leur suppression dès 2016.

Dans le cadre d’un projet de loi sur la biodiversité, les députés ont voté un amendement prévoyant l’interdiction des sacs à usage unique en 2016. Les sacs réutilisables et les sacs d’origine végétale compostables et biodégradables devraient être exemptés de l’interdiction. La date de l’examen en séance du projet de loi n’est pas encore fixée.

 

 

WHAT’S NEXT ?

DÉVELOPPEMENT D’UNE APPLICATION SUR LE COMPOSTAGE

BioApply participera prochainement à divers concours pour développer une app’ pour smartphone permettant principalement d’une part de quantifier le volume de biodéchets collectés valorisables en énergie verte ou humus et d’autre part de mesurer les économies réalisées sur la taxe pollueur-payeur grâce au tri.

L’application possèdera aussi un réseau social permettant aux utilisateurs de publier et de comparer leur performance en matière de tri de déchets organiques et d’économies sur la taxe avec les autres utilisateurs.

De plus, elle comportera un shop online de sacs compostables ainsi qu’un volet d’information des citoyens adapté à chaque commune.

Restez connectés !