La guerre aux microplastiques est déclarée

La guerre aux microplastiques est déclarée

La guerre aux microplastiques est déclarée

Une entreprise romande développe des sachets biodégradables. Le but est notamment de réduire, à long terme, la part de plastique dans le compost. 

Depuis l’année dernière, les clients de Migros et de Coop doivent payer les fins sacs plastiques blancs disponibles aux caisses. Les sacs disponibles aux rayons des fruits et des légumes ne sont pas encore concernés par cette mesure, contrairement à la France où les sachets en plastique gratuits y sont interdits depuis le début de l’année. Les sacs en plastique sont interdits depuis longtemps aux caisses des supermarchés français. En Suisse, une intervention parlementaire demandant l’interdiction des sacs en plastique jetables a été rejetée l’automne dernier. Les mesures des détaillants sont facultatives. La filiale Migros à Romanel (VD) fait figure de pionnière dans ce domaine. Depuis trois ans déjà, elle ne vend plus que des sacs biodégradables pour 5 centimes, disponibles aux caisses. L’effet ne s’est pas fait attendre : « Le nombre de sacs distribués à baissé de 94% », indique Philippe Fernandez de chez Migros Vaud. Quant aux sacs qui sont encore vendus, ils peuvent être compostés.

Pour lire le reste de l’article : La guerre aux microplastiques est déclarée – David EPPENBERGER

David EPPENBERGER (2017, 30 Janvier), « La guerre aux microplastiques est déclarée ». Der gemüsebau / le maraîcher