Dès l’automne, 100’000 « P’tites poubelles vertes » pour le tri des déchets de cuisine seront distribuées aux ménages genevois

Dès l’automne, 100’000 « P’tites poubelles vertes » pour le tri des déchets de cuisine seront distribuées aux ménages genevois

Dès l’automne, 100’000 « P’tites poubelles vertes » pour le tri des déchets de cuisine seront distribuées aux ménages genevois – 13.06.2016

Dès l’automne 2016, tout Genève sera appelé à trier ses déchets de cuisine. Les communes et l’Etat s’apprêtent à distribuer 100’000 kits de tri à la population. Composés d’un bac aéré novateur et de sacs compostables, ils simplifieront grandement la tâche des ménages, tout en améliorant la qualité finale du compost. Cette opération d’envergure vise à atteindre un taux de recyclage de 50%, sans recourir à la taxe poubelle. Les déchets de cuisine étant entièrement traités et réutilisés sur le territoire cantonal, leur recyclage constitue un cycle local et fermé.

Pour mener cette vaste opération en faveur du tri et de la collecte des déchets de cuisine, les communes et l’Etat de Genève ont décidé d’unir leurs forces. Dans ce cadre, 100’000 kits de tri composés d’une poubelle verte aérée et d’un rouleau de sacs compostables seront distribués gratuitement à la population genevoise. Ce nouveau système, présenté ce jour par MM Luc Barthassat, conseiller d’Etat, Guillaume Barazzone, maire de la Ville de Genève, Cyril Huguenin, maire de Bernex et Marc Kilcher, conseiller administratif de Thônex, garantit un tri plus aisé pour les ménages, tout en évitant le recours à des sacs plastiques compromettant la qualité du compost. Il a fait l’objet d’un test de terrain réalisé en 2015 auprès de 8000 ménages-tests.

Les 100’000 kits seront distribués aux Genevoises et aux Genevois dès le 12 septembre, en porte-à-porte ou, selon les communes, sur des stands d’information. Cette distribution permettra d’équiper la moitié des 200’000 ménages du canton. Une seconde série de kits est prévue afin de toucher davantage de foyers en 2017.

Donner une 2ème vie aux déchets de cuisine

Afin d’accompagner ce volet logistique, une campagne grand public de sensibilisation sera déployée dans tout le canton grâce à un partenariat inédit entre l’Etat, la Ville de Genève et de nombreuses communes.

Cette action de grande ampleur vient rappeler que les déchets de cuisine sont utiles à la société et que leur tri est désormais facilité grâce à « La p’tite poubelle verte ».

L’engagement de chacun

Si les collectivités publiques ont résolument pris en main le dossier du tri des déchets de cuisine, il importe que d’autres acteurs se mobilisent pour accomplir leur part du travail. Transporteurs, commerces, SIG, propriétaires, régies et concierges ont tous un rôle fondamental à jouer. C’est pourquoi des contacts ont été noués avec ces diverses entités, en vue de garantir le succès de l’opération.

Incinérer les déchets de cuisine aux Cheneviers est un non-sens !

Les déchets de cuisine représentent à eux seuls le tiers des ordures ménagères incinérées à l’usine des Cheneviers. Composés principalement d’eau, ils brûlent très mal et c’est un non-sens de les incinérer. C’est pourquoi leur valorisation constitue une priorité du plan de gestion des déchets 2014-2017, afin d’atteindre un taux de recyclage de 50% d’ici fin 2017 contre 46,2% fin 2015. De la sorte, Genève souhaite démontrer qu’elle est capable de trier aussi bien que le reste du pays, par conviction plutôt que par pression sur le porte-monnaie en introduisant une taxe poubelle.

L’augmentation du taux de récupération est un pari sur l’avenir en vue notamment de la mise en service, à l’horizon 2023-2024, de la nouvelle usine d’incinération Cheneviers IV dont les capacités de traitement sont dimensionnées en tenant compte de cette perspective.

Lire l’article