Dernière chance pour Genève d’échapper à la taxe poubelle

Dernière chance pour Genève d’échapper à la taxe poubelle

Dernière chance pour Genève d’échapper à la taxe poubelle

Elimination des déchets Luc Barthassat distribue 100’000 poubelles vertes et espère atteindre un taux de recyclage de 50% d’ici 2017.

Luc Barthassat, conseiller d'Etat en charge de l'environnement

Luc Barthassat, conseiller d’Etat en charge de l’environnement Image: Laurent Guiraud

C’est le dernier rempart contre la taxe au sac, a prévenu lundi Luc Barthassat, conseiller d’Etat en charge de l’Environnement. Dès cet automne, 100’000 petites poubelles vertes seront distribuées gratuitement aux Genevois pour les inciter à trier leurs déchets de cuisine. Avec ce nouveau dispositif, l’Etat espère atteindre un taux de recyclage de 50% d’ici à 2017 – il était de 46% en 2015 – et échapper ainsi à la taxe poubelle adoptée désormais par tous les autres cantons suisses.

A lire aussi: Trop de déchets sont envoyés aux Cheneviers

Les déchets de cuisine représentent aujourd’hui plus d’un tiers de nos ordures ménagères. C’est là que se situe le plus gros potentiel de recyclage. Mais contrairement aux piles ou au papier, les restes de repas et diverses épluchures qui stagnent au fond d’un sac finissent par sentir. Et les Genevois n’aiment pas les mauvaises odeurs. De peur d’être incommodés, beaucoup d’habitants préfèrent donc tout jeter en vrac dans leurs sacs noirs malgré les avertissements des autorités.

Pour les convaincre, l’Etat mise cette fois sur un nouveau kit testé en 2015 auprès de 8000 ménages et réputé inodore: un bac à trous et des sachets compostables. «Aujourd’hui, la population utilise des sacs plastiques dans des récipients hermétiques, cela favorise la fermentation et la production de jus, observe Matthieu Raeis, chef du secteur déchets au Service de géologie, sols et déchets (Gesdec). Les nouvelles poubelles limiteront ces nuisances avec des ouvertures qui permettront à l’air de circuler et d’assécher les déchets.»

Lire l’article