Une prise de conscience écologique

Une prise de conscience écologique

Une prise de conscience écologique

Une année après l’introduction des sacs 100% biodégradables aux caisses de ses magasins, Migros Vaud tire un bilan positif.

 

Le 1er novembre 2013, Migros Vaud faisait office de pionnier en lançant le sac biodégradable et compostable au prix de 5 centimes pièce en lieu et place des sacs plastique aux caisses de sortie. Après une année, quel est le bilan de cette démarche? Selon Philippe Fernandez , responsable du projet au sein de la coopérative, «les résultats sont très positifs et encourageants». On peut les présenter sous deux angles distincts mais complémentaires. Tout d’abord, le bilan chiffré est très éloquent. Il présente une baisse de 94% du volume des sacs distribués aux La prise de conscience écologique est en train de faire évoluer les habitudes des clients, comme ici aux caisses du MMM Crissier. Photo: Migros Vaud caisses de sortie de la coopérative, le solde de 6% étant lui exclusivement constitué de sachets biodégradables et compostables. Ainsi les douze millions de sacs plastique non distribués par Migros Vaud représentent un volume de septante tonnes de plastique qui, en conséquence, n’impacteront pas l’environnement. «Le deuxième angle, tout aussi important, concerne le questionnement et la prise de conscience qui auront été générés chez nos clients par cette nouveauté. En effet, nous y voyons l’opportunité d’une réflexion salutaire avant même l’acte d’achat», affirme Philippe Fernandez. Ai-je vraiment besoin de ce sachet? Me suis-je équipé au préalable d’un trolley ou d’un cabas réutilisable? Est-ce que je trie mes déchets et si non, pourquoi? Si j’entreprends de me mettre au compost, où devrai-je déposer mon sac? Y a-t-il un container vert à disposition près de chez moi?

Vente de cabas réutilisables à la hausse
«Les réponses à ces questions sont bien sûr tout à fait propres à chacun mais au vu des résultats après un an – une baisse de 94% du volume de sacs distribués – on peut déduire que les modes de fonctionnement de la clientèle sont en train de changer.» Une augmentation de 40% de la vente des cabas réutilisables depuis l’introduction des sachets biodégradables va aussi dans ce sens. En outre, concernant la deuxième fonction de ces sacs, à savoir la récupération des déchets organiques, là aussi les retours de la part des clients, des filières de compostage et des partenaires impliqués sont très favorables. La Suisse est d’ailleurs l’un des pays au monde où le compostage est le plus accessible. «On estime que 80 à 90% de la population y a un accès facile et rapide, contrairement à la majorité de nos voisins. Il s’agit là d’une chance à saisir», estime Philippe Fernandez.

 

Article entier ici: Migros Magazine 51-Sacs bio

logo_migros