La plastification du monde serait irréversible